samedi 31 mars 2012

Cartoon #1 !! - Maîtresse et Disciple

Maîtresse et Disciple

Aloha !
Depuis le temps que je rêve de m'amuser à faire un peu de BD, et ben ça y est c'est partiiiiiiii mon kikiiiii !
J'espère que vous aimerez mes personnages ! Enjoy ;-)
Moi j'm'amuse bien !!
Toute ressemblance avec des personnages existants est purement fortuite... enfin presque ;-))
Phil

Cherche âme soeur ou flamme jumelle ;-) débutante acceptée..

Miss Twin Soul.. Nota Bene: toutes ressemblances avec une ou des personnes existantes est purement fortuite !!
Bon voilà, ce blog étant maintenant mondialement célèbre, il faut bien que j'en profite moi aussi, alors je vous passe une annonce d'une femme de rêve que je recherche ;-)
Bon si vous n'êtes pas exactement-exactement comme ça, on peut s'arranger, je suis un être plein de bonté..
Alors pour le physique je craque plutôt pour le profil telle que la ptite Avatarette que je viens de créer pour cet article... comment ça ce n'est pas un look spirituel ??, ah ben vous zallez pas recommencer avec votre histoire des médiums au look "Alerte à Malibu" quand même...(http://advaita22.blogspot.fr/2012/01/alerte-malibu-ou-paris.html)
Alors pour les qualités spirituelles, c'est bien si vous avez été estampillée "medium-pure" par Sara Isabelle...(http://isabellevoyancepure.com/) remarquez la sélection n'est pas dure, puisque même moi j'ai été labellisé medium-pur, alors que j'suis pas pur, la preuve ;-)
Sinon des qualités de coeur évidemment, mais ça vous l'avez toutes..
Bon question caractère, euuuuuuh... j'suis plutôt bien avez des femmes très douces...et jusque là les colères me faisaient fuir... mais bon maintenant que j'suis un pro de l'IFS, que j'ai pansé mes ptites parties exilées, et musclé mes protecteurs...ben peut être que je pourrais vivre avec... une femme ;-)
Alors pour l'aspect financier... le seul truc qui m'panique c'est les femmes qui me disent qu'elles veulent une grande maison avec piscine et qui n'ont pas un sous... alors là, j'ai beau être un grand magicien, je ne peux rien promettre, et comme j'aime bien tenir mes promesses... y a un lézard là...
Bon voilà c'était juste pour rire un peu... de toute façon avec qui on est et quand, les grands trucs, je crois que c'est déjà déterminé... c'est juste les ptites aventures qui sont en option ;-)
Ca y est j'suis amoureux... de mon Avatarette... c'est grave docteur ?? Bon les filles va falloir être à la hauteur, parce qu'elle a toutes les qualités !! naaan j'rigole...enfin..... déjà elle me supporte, c'est beau non ?!
Bizzzz à tous et toutes...

vendredi 30 mars 2012

Message pour l'humanité - Charlie Chaplin


Une ptite video à se passer de temps à autre pour se mettre en forme, un peu comme se repasser la musique de Rocky quoi... (couper la bande son d'origine de mon blog en bas à droite)

"Le discours final de Charlie Chaplin dans "le Grand Dictateur" ( The Great Dictator )..
You are 99%

Un comique a donné à un des discours les plus inspirants dans l'histoire.
Chaplin a passé des mois entier à écrire et récrire ce discours pour que pas un seul mot ne soit mis au hasard. Tout ce que vous entendez dans cette scène est venu tout droit de l'âme de Chaplin. Ceci était le réel Charlie Chaplin, parlant au monde. Pas un personnage fictif. Ceci est un des plus grands discours de tout le temps il peut être appliqué aujourd'hui et aura probablement la même signification et importance pendant les 200 prochaines années. Charlie Chaplin peut ressembler à un personnage grotesque dans son métier d'acteur, mais en réalité, ceci est son vrai moi. Il était un comique non pas pour l'argent, mais pour apporter le sourire et le bonheur. Charlie devrait être célébré.

Music utilisée :
Time - By Hans Zimmer
http://www.youtube.com/watch?v=Z0kGAz6HYM8
Provenant du film écris et produit par Charlie Chaplin lui même.

Texte d'origine :

(Charlie Chaplin) :
I'm sorry but I don't want to be an emperor. That's not my business. I don't want to rule or conquer anyone. I should like to help everyone if possible : Jew, Gentile, black men, white. We all want to help one another. Human beings are like that. We want to live by each others' happiness, not by each other's misery. We don't want to hate and despise one another. In this world there is room for everyone. And the good earth is rich and can provide for everyone. The way of life can be free and beautiful, but we have lost the way. 

Greed has poisoned men's souls; has barricaded the world with hate; has goose-stepped us into misery and bloodshed. We have developed speed, but we have shut ourselves in. Machinery that gives abundance has left us in want. Our knowledge as made us cynical: our cleverness, hard and unkind. We think too much and feel too little. More than machinery we need humanity. More than cleverness, we need kindness and gentleness. Without these qualities, life will be violent and all will be lost. The aeroplane and the radio have brought us closer together. The very nature of these inventions cries out for the goodness in man : cries out for universal brotherhood: for the unity of us all.

Soldiers! Don't give yourselves to brutes, men who despise you and enslave you: who regiment your lives, tell you what to do, what to think and what to feel! Who drill you, diet you, treat you like cattle, use you as cannon fodder! Don't give yourselves to these unnatural men-machine men with machine minds and machine hearts! You are not machines! You are not cattle! You are men! You have a love of humanity in your hearts! You don't hate! Only the unloved hate; the unloved and the unnatural.

Even now my voice is reaching millions throughout the world, millions of despairing men, women, and little children, victims of a system that makes men torture and imprison innocent people. To those who can hear me, I say Do not despair. The misery that is now upon us is but the passing of greed, the bitterness of men who fear the way of human progress. The hate of men will pass, and dictators die, and the power they took from the people will return to the people. And so long as men die, liberty will never perish.

Soldiers! Don't fight for slavery! Fight for liberty! In the seventeenth chapter of St. Luke, it's written the kingdom of God is within man, not one man nor a group of men, but in all men! In you! You, the people, have the power, the power to create machines, the power to create happiness! You, the people, have the power to make this life free and beautiful, to make this life a wonderful adventure. Then in the name of democracy, let us use that power.

Let us all unite. Let us fight for a new world, a decent world that will give men a chance to work, that will give youth a future and old age a security. By the promise of these things, brutes have risen to power. But they lie! They do not fulfill their promise. They never will! Dictators free themselves but they enslave the people! Now let us fight to fulfill that promise! Let us fight to free the world! To do away with national barriers! To do away with greed, with hate and intolerance! Let us fight for a world of reason, a world where science and progress will lead to all men's happiness...."

Coup de coeur: une belle histoire d'amour qui perdure dans l'Au-Delà

Catherine et Philippe
Philippe Rageneau: de son engagement dans la Seconde Guerre mondiale, résistant dès 1940, il lui a valut d'être créé Compagnon de la Libération par le général de Gaulle. Philippe Ragueneau a été journaliste et homme de télévision. Cofondateur de L'avenir de l'Ouest, créateur du journal "parlé" et de la deuxième chaîne de télévision (ORTF), il a épousé en secondes noces la réalisatrice et productrice de télévision Catherine Anglade (1929-1994). Il a également publié de nombreux ouvrages comme ses récits animaliers sur les chats qui l'ont rendu célèbre auprès du grand public
Mariés, ils se sont promis de rester en contact une fois que l'un serait décédé.
Leur livre raconte leur histoire, comment Philippe reçoit les messages de Catherine, et la compréhension de Catherine du monde dans l'Au-Delà et son nouveau regard sur la terre...seule anomalie que j'ai constatée, le message que la réincarnation n'existe pas... les deux époux étant maintenant de l'autre côté, il nous sera possible de leur demander pourquoi Catherine a fait passé ce message, que je qualifierai simplement d'original dans le milieu de la médiumnité... je respecte ici son message; Catherine était de foi catholique.
Ce qui m'a bien fait rire c'est que cette Catherine avait un caractère assez trempé..
Petit livre génial, évidemment, simple...et émouvant:  "L'autre côté de la vie" par Philippe Ragenaud, édition Pocket, 6€
Pauvre chat, qui est tombé chez des illuminés..bienvenu au club ;-)

Quelques extraits:
- Mais pourquoi faut il s'incarner ?
- Pour que chaque âme ait l'opportunité de choisir librement entre le bien et le mal
- Une dernière question : Un homme ou une femme peut-il recevoir des messages comme ceux que tu m'adresses, sans le truchement d'un disparu, d'un médiateur ?
- Oui, bien sûr. Les saints en portent témoignage et ils en sont la meilleure preuve. L'Esprit-Saint peut fort bien se manifester chez des êtres choisis pour devenir messagers auprès des autres. De même que la part de divin, que chacun porte en soi, peut inspirer d'étonnantes réflexions. Mais, dans tous les cas, il faut être extrêmement attentif, circonspect et prudent car Satan ne se prive pas de… « communiquer » avec certains et tout spécialement par le canal de ceux qui font commerce de spiritisme (pas tous heureusement !). Or, ses messages à lui peuvent être très ambigus et revêtir toutes les apparences du vrai et du crédible ; ils peuvent aussi mener tout droit des âmes simples vers des sectes à proprement parler diaboliques. Prudence, prudence ! Je ne le dirai jamais assez ! Les authentiques messagers de la foi et de la vérité sont extrêmement rares. D'ailleurs ceux-là parlent peu et n'en font jamais commerce…
On peut descendre du second cercle au premier, ou du troisième au second et remonter ensuite. Mais on ne peut monter du premier au second. Jacqueline Barsac qui est « à l'étage au-dessus » (tu vois, je mets mes mots à ta portée) vient de temps en temps me faire une petite visite, puis rentre chez elle. Mais moi, je ne peux pas monter la voir…
Nombreux sont les terriens qui s'imaginent qu'en nous appelant, ils nous tirent du paradis par les pieds, nous arrachent à notre bonheur ou retardent notre épanouissement. Rien n'est plus faux. Accompagner votre fin de séjour sur terre, vous réconforter par notre présence dans les instants de détresse et de solitude, vous conseiller et vous aider chaque fois qu'il est nécessaire, cela fait partie aussi de notre rôle et n'empêche nullement notre lente et lumineuse montée vers un total accomplissement.
- En te souhaitant toujours aussi proche, je te prive d'un supplément de bonheur ?
- Non, ne crois pas cela. Le bonheur intense, immense qui nous submerge dès notre arrivée ici, nous est donné une fois pour toutes. On n'est pas plus heureux dans les états spirituels supérieurs, mais simplement plus épanoui. Ce degré supérieur d'épanouissement tient au fait que l'on en sait davantage, que l'on comprend mieux la nature et les desseins de Dieu et que sa présence pèse plus lourd en nous. Sois rassuré : je retarde un tout petit peu ma maturité spirituelle, mais je ne suis pas moins heureuse que je ne le serai plus haut. » Et puis c'est ce que nous avons voulu : continuer à vivre ensemble. 

Coup de coeur: Un souffle vers l'éternité - Patricia Darré


"Je vous voudrais partager mes messages de l'au-delà"
Coup de coeur pour ce petit livre qui vient de paraître: médium et journaliste, Patricia Darré nous raconte son expérience de médium, la compréhension qu'elle en tire du monde visible et invisible. Ce petit livre se lit en 2 heures, il peut constituer un bon cadeau pour faire découvrir à quelqu'un cette vision du monde.
Globalement tout m'a semblé juste dans ce livre, soit des informations que je reçois moi-même directement, soit des informations et visions que l'on retrouve par d'autres sources (je pense par exemple aux régressions dans les vies antérieures sous hypnose et aux travaux de Michael Newton sur ce sujet).
A noter que Patricia a conservé un autre métier et ne fait pas payer ses consultations, ne se rémunère pas sur son don... c'est tout en son honneur je crois... mais n'aimant pas trop les dogmes, je ne pense pas pour autant qu'un médium ou guérisseur qui se fait rémunérer pour son don soit condamnable.. c'est un choix de chacun qui peut d'ailleurs évoluer au cours du temps.
Je ne peux résumer ce livre car un grand nombre de sujets de la vie sont abordés... on pourra noter un passage sur la région du Berry, le travail fascinant de Patricia avec des historiens, et à la fin du livre son avis sur le passage de 2012.
Ce petit ouvrage sonne très juste, et contribue à donner une vision simple et juste aux questions que l'on se pose sur les mystères de l'existence.
Je vous partage un passage sur l'âme versus le mental et un autre sur la prédiction de notre future et la question du libre arbitre.
- p. 113: "Mais il ne faut pas confondre le mental et l'âme: tout ce qui relève de nous, de la profondeur de chacun, de notre vérité, de notre destin, de notre essence, de nos dons, des talents que nous devons révéler relève du domaine de l'âme. On doit se tenir à l'écoute de la moindre émotion, de la moindre sensation. Or aujourd'hui, les gens n'écoutent plus leur âme mais exclusivement leur mental. On se préoccupe beaucoup plus de savoir comment vont se dérouler nos réunions  de travail, comment obtenir une augmentation de salaire et comment organiser nos vacances, par exemple, que d'écouter ce que notre âme a à nous dire. Le mental n'est qu'un plus un moyen, un instrument, il est devenu une fin, l'unique référence pour gérer tous les plans de notre vie. Il a pris une telle ampleur que toutes nos vies et nos sociétés tournent autour de lui. Nous vivons ainsi dans un leurre et nous ne savons plus pourquoi nous sommes là, car si le mental nous indique comment mettre du lait dans le café, il ne nous dit pas ce que nous faisons sur Terre et quel est le but de notre existence."
- p. 175: "Du fait de notre programmation - ce choix des grandes expériences et étapes que chacun d'entre nous a fait avant de naître -, on peut dire que certains éléments de notre avenir sont, d'une certaine façon, déjà consultables puisque déjà choisis. C'est ce qui explique le phénomène de voyance et de divination. Quand un voyant lit l'avenir d'une personne, il a en fait un aperçu, à plus ou moins long terme, de la programmation de celle-ci. La lecture du futur est cependant plus risquée et aléatoire, car les chemins que l'on emprunte afin de réaliser notre programmation sont multiples du fait de l'exercice de notre libre arbitre. Si certains événements sont inéluctables, car nécessaires à notre évolution et à celle de ceux qui nous entourent, d'autres constituent de simples possibilités. Quand celles-ci se présentent à nous, nous pouvons ne pas les adopter et choisir une autre voie qui s'avérera tout aussi efficace pour notre réalisation."
Bravo Patricia !

jeudi 29 mars 2012

La phobie de la vie ordinaire - article de récapitulation


Aloha !
Je récapitule dans cet article différents points que j'ai exposés dans mes articles précédents... au cas où j'aurais perdu certains d'entre-vous en route, vu l'intensité de la production en 3 mois...
Smile...
Lorsque nous avons subi des traumas (quelque soit la nature) et que nous n'avons pas été en mesure d'intégrer ce(s) trauma(s), il se produit un mécanisme de retrait de notre partie centrale (le Soi, le Self). Ceci est particulièrement vrai pour les traumas dans l'enfance (potentiellement dans une vie antérieure si l'entre-vie n'a pas permi la résolution de la charge émotive) , a fortiori si ils ont été répétitifs et si l'enfant s'est trouvé dans un entourage peu empathique... la psyché ne pouvait pas intégrer l'évènement, et donc le mécanisme de défense de la psyché est de mettre notre conscience principale, notre centre, en retrait... les sous-personnalités qui sont alors au commande, qui occupent le centre de la conscience, sont celles qui existent indépendamment du centre, typiquement les sous-personnalités qui portent le fardeau de la peine du trauma (par exemple sous forme d'un enfant blessé "gelé" dans le passé, et qui va revivre tout évènement présent avec ses lunettes déformantes, en fonction de sa charge émotionnelle passée donc), et également des protecteurs qui vont utiliser des moyens de défense de notre partie blessée... différents schémas de défense sont possible, qui donnent lieu aux différentes personnalités que l'on connaît, ce qui se décline même dans l'apparence physique !...les défenses peuvent être la rationalisation (structure de défense "rigide"), la fuite (structure "schizo"), les addictions (structure "orale"), la colère (structure "maso"), la séduction (structure "psychopathe-narcissique"), ou toute combinaison des stratégies mentionnées..
On, peut se poser la question si le mode de vie occidental, plus basé sur la compétition que sur la coopération, n'est pas à lui seul susceptible de causer suffisamment de trauma pour provoquer un retrait, au moins partiel, du centre...certains pays d'Afrique comme le Niger ont été noté dans une étude comme les pays où les personnes étaient les plus heureuses (en raison de l'existence d'un lien social)...et en outre, dans ces pays, le taux de guérison de la schizophrénie, est double par rapport à son taux occidental......et peut-être l'expérience de l'incarnation elle-même provoque-t-elle un petite retrait du centre d'ailleurs. On a dit plusieurs fois que certaines femmes peu avant l'accouchement connaissent une expérience mystique qui serait apporté par l'enfant encore porteur du parfum de son âme et des vibrations de cette dimension....
    La tension intérieure, entre les parties blessées et les parties protectrices, explique ces changements d'attitudes, d'énergies, que l'on peut ressentir chez une personne porteuse de trauma (on la ressent instable, peu fiable malgré les apparences, dangereuse malgré elle)... Le retrait du centre, stabilisateur, barycentre du système, contribue à l'oscillation permanente de cette "personne-mozaïque"..
Un tel état de la structure complique la possibilité d'un bien-être vrai..
En effet, les sous-personnalités blessées sont porteuses de charge... et les protecteurs sont aux aguets..ce qui produit une espèce de "phobie de la vie ordinaire", plus au moins consciente selon les sujets..c'est à dire que pour beaucoup d'entre nous, on ne sait plus ce qu'est le bien-être, sauf à de trop rares occasions.
Un élément central de la thérapie-spirituelle, va être le retour du Roi, le retour du Centre au sein de la structure... ce Soleil Intérieur sera l'énergie-sagesse sur laquelle le thérapeute-guide, puis de plus en plus le patient vont s'appuyer pour ramener la sérénité et la joie de vivre au sein de la structure..
La psychosynthèse, Inner bonding, ainsi que l'actuelle thérapie IFS et dans une certaine mesure ACT aussi, sont des approches qui s'appuient sur le contact et le retour du Centre de notre Être comme pivot de la "guérison-transformation". Plusieurs voies de sagesses traditionnelles peuvent aussi se rattacher à cette approche.
Ainsi, l'être peut revenir à une structure saine, voir se transformer. Une des propriétés du Centre étant la connexion - aux autres et au "Grand Tout" - le rétablissement d'une structure centrée dans l'Être, sera la base assainie pour des relations enrichissantes avec autrui, et un contact participatif avec le Sacré de la Vie.
Le rétablissement ou la découverte-création de ce Centre en nous sera aussi le garde fou face à la dissolution du moi dans un sentiment océanique de fusion avec l'unique... expérience initiatique qui n'est point rejeté par cette approche, mais qui est mise en perspective - comme un mode de fonctionnement de la conscience, une des facettes du réel; ainsi cette approche centrée respecte d'une part notre dimension individuelle - cadeau du divin, moteur de son enrichissement par nos expériences propres (nous sommes là pour qu'Il se reconnaisse en nous et qu'on se reconnaisse en Lui) - et d'autre part la, les dimensions unitives de ce formidable mystère qu'est la vie dans les différentes strates dimensionnelles.. 
C'est une des ambitions de la suite de ce blog, de broder, détailler, partager autour de ces points, et pourquoi pas par la suite, témoigner des effets positifs de cette approche..
Avec amour, Philippe

mercredi 28 mars 2012

L'Oiseau de Vérité


Pour ceux qui aiment les contes...conte français...existe sous de nombreuses variantes ... l'Amour nous conduit sur le bon chemin...et l'Oiseau de Vérité n'était jamais loin de nous...encore faut il ne pas se retourner...

Elle s’appelait Grande Etoile et ses frères, Ciel et Soleil. Ces trois jeunes gens habitaient dans la plus belle des maisons. Elle était cachée dans les arbres, au bord d’une grande rivière et bâtie si légèrement parmi les branches et les fleurs qu’elle aurait pu être invisible. C’était une maison parfaite. C’était une maison bénie. C’était l’œuvre de Grande Etoile. Quand, par bonheur, on y était invité, c’était comme entrer dans un cœur. Et c’était plus grand que le monde. Tout y chantait. Tout y riait. Grande Etoile était la joie même.
Quand elle était arrivée là, petite enfant abandonnée dans un berceau sur la rivière, cet endroit était devenu comme le paradis sur terre.
Un vieux meunier et son épouse l’avaient trouvée au bord de l’eau comme auparavant ils avaient trouvé ses deux frères aînés. Ces bonnes gens n’avaient pas pu avoir d’enfant et voilà qu’ils en avaient trois. Devant eux, tout émerveillés, les portes de ce grand bonheur qu’ils avaient cessé d’espérer s’ouvraient à eux, voir venir un enfant chez soi. Le monde leur appartenait. Et c’était vrai, ces enfants étaient leur soleil, tout en même temps que leur ciel et plus encore leur grande étoile.
Mais ce bonheur passa trop vite. Les enfants grandissaient trop vite, trop vite aux yeux de leurs parents, qui trop vite aussi vieillissaient. Grande Etoile veillait sur eux, jour et nuit les accompagnait. Et puis un jour, elle les trouva endormis et ils ne se réveillèrent pas. Elle était seule avec ses frères et presque aussi abandonnés que quand ils étaient arrivés dans leurs berceaux sur la rivière. Ils ne pourraient jamais connaître ceux qui les avaient mis au monde, ceux qui étaient leurs vrais parents.
Pourtant ils n’étaient pas très loin, ces vrais parents si désirés. Mais qui aurait pu deviner que c’était le roi et la reine ?
Ce roi devenu si cruel, cette reine déshonorée, enfermée dans une prison, après ses trois accouchements.
Celle qui aurait pu répondre, c’était le monstre que tout le monde connaissait, elle s’était débarrassée de ces enfants le jour même de leur naissance en les jetant dans la rivière.
Celle qui aurait pu répondre, c’était le monstre qui avait accablé le roi de mensonges et elle avait dit :
- La reine a accouché d’un chien, d’un chat et d’un vilain morceau de bois.
Elle avait convaincu le roi.
Elle avait agi en secret et personne ne l’avait vu, et quand bien même on l’aurait vu, on ne l’aurait pas révélé car ce monstre, ce criminel, c’était la mère de ce roi, la puissante mère du roi, jalouse de sa belle-fille.
Et tant qu’elle ne dirait rien, personne ne pourrait savoir. Et elle préférait mourir plutôt que dire la vérité. Et ces enfants, et leurs véritables parents, resteraient toujours séparés par ce secret qu’elle avait tissé autour d’eux.
Un jour, Grande Etoile aperçut une vieille qui observait la maison attentivement. En la voyant et sans pouvoir se l’expliquer, Grande Etoile sentit en elle un grand sentiment de tendresse.
C’était sa méchante grand-mère. Elle avait appris l’existence de la maison et de ces trois beaux jeunes gens qui l’habitaient. Elle s’en était inquiétée. Elle craignait que ces enfants ne soient ceux qu’elle avait noyé, qu’elle croyait avoir noyé (chaque nuit, elle les voyait dans ses rêves sortir de l’eau où elle les avait jetés. Ils venaient se blottir contre elle, elle en était terrorisée).
Et quand elle vit Grande Etoile, si douce, si belle et si vive et ressemblant tant à la reine, elle fut tout à fait certaine que c’était sa petite fille. Et sans pouvoir s’y opposer, cette si cruelle personne se sentit elle aussi emplie d’une tendresse inexplicable.
Un court instant, elle faillit tout avouer, se ravisa et demanda à Grande Etoile de lui faire voir sa maison. Grande Etoile la lui montra. La grand’mère voulait tout voir. Elle avait une idée en tête. Elle s’exclamait :
- C’est très beau ! Et puis ceci et puis cela ! Et ce jardin, c’est admirable !
Quand la visite fut finie, elle ajouta :
- Cette maison est magnifique mais il y manque trois merveilles. Si cette maison disposait de l’eau qui redonne la vie, de l’arbre qui fait voyager et puis surtout du grand oiseau qui révèle la vérité, elle serait inégalable et la plus parfaite du monde car dans ce lieu on y retrouve ceux qu’on aime.
Sans pouvoir avouer ses crimes et cependant le désirant, elle avait donné le moyen à Grande Etoile de connaître la vérité sur ses parents.
Elle savait que Grande Etoile allait désirer ces merveilles, s’en irait pour les rapporter pour que sa maison soit parfaite et y accueillir ses parents. Et elle était presque certaine que, malgré les difficultés, Grande Etoile réussirait.
Elle sortit de la maison, elle disparut à jamais.
Alors à partir de ce jour, Grande Etoile perdit sa joie.
Elle était devenue si triste que Soleil et Ciel s’en allèrent à la cherche des merveilles. Ils rencontrèrent sur leur chemin, au pied d’une grande montagne où se trouvait beaucoup de pierres, un vieil homme couvert de barbe et de cheveux entremêlés. Cette barbe était si épaisse que l’on ne pouvait pas comprendre les mots qui sortaient de sa bouche.
Ils ne l’écoutèrent pas jusqu’au bout, ils étaient pressés d’aboutir, ils auraient dû.
Il leur disait :
- Les merveilles que vous cherchez se trouvent sur cette montagne. Vous les trouverez aisément. Mais ne vous retournez jamais, quelques cris que vous entendrez, avant de les avoir saisi, sinon vous deviendrez des pierres !
Ils le quittèrent sans savoir.
Mais lorsque soudain, derrière eux, ils perçurent, sortant des pierres, des cris, des avertissements, ils regardèrent en arrière et furent aussitôt changés en pierre comme ceux qui avaient criés. C’étaient les hommes et les femmes, les animaux que la magie de la montagne avait, avant eux, transformés et emprisonnés dans les pierres.
Et c’est alors que Grand Etoile, comme avait prévu sa grand’mère, partit chercher les trois merveilles mais, avant tout, chercher ses frères.
Elle rencontra le vieillard, le prit en pitié, lui démêla ses longs cheveux et sa barbe.
C’est ainsi qu’elle put entendre et comprendre tous ses conseils. Elle se boucha les oreilles avec de la cire d’abeilles. Les pierres criaient derrière elle, elle ne les entendit pas. Elle arriva jusqu’au sommet de la montagne, les trois merveilles l’attendaient.
Alors, elle s’en retourna avec une petite gourde remplie de cette eau merveilleuse qui redonne la vie aux pierres, elle ressuscita ses frères et tous les autres malheureux transformés en pierre avant eux. Elle s’en retourna aussi avec une graine de l’arbre qui fait voyager où l’on veut et grâce à elle, s’en retourna avec ses frères jusque dans sa maison chérie. Elle avait pris sur son épaule l’oiseau qui dit la vérité, il lui révéla le secret de sa véritable naissance.
La maison était maintenant presque totalement parfaite. Les trois merveilles s’y trouvaient, il n’y manquait que les parents.
Grande Etoile invita le roi à se rendre dans sa maison pour y manger des légumes de son jardin. C’était de très simples courgettes entières et non épluchées mais dont elle avait remplacé les graines par des diamants.
Le roi en fut très étonné :
- Il n’est pas possible de croire que les graines de vos courgettes aient pu devenir des diamants !
Alors l’oiseau de vérité, l’oiseau qui dit la vérité, lui répondit :
- Majesté vous avez pu croire que votre épouse si fidèle avait pu accoucher d’un chien, d’un chat et d’un vilain morceau de bois et vous vous refusez à croire que les graines de vos courgettes puissent devenir des diamants. La jalousie vous a fait croire aux mensonges de votre mère. Votre crédulité coupable a engendré votre malheur, celui de celle qui vous aime et que vous aimerez toujours, enfin celui de vos enfants !
Obtenez d’eux qu’ils vous pardonnent.
Et l’oiseau lui révéla tout, lui révéla la vérité que trop longtemps il n’avait pas voulu chercher.
Le roi fit chercher son épouse et devant elle et leurs enfants il implora d’eux leurs pardons et tous trois ils lui pardonnèrent. Et la joie de la vérité répara tout dans la maison.
Elle était maintenant parfaite. Les trois merveilles s’y trouvaient : la source qui redonne vie, l’arbre qui fait voyager loin et puis surtout le grand oiseau qui révèle la vérité à tous ceux qui s’aiment vraiment.
C’était une maison parfaite. C’était une maison bénie. C’était l’œuvre de Belle Etoile.

lundi 26 mars 2012

Libérez-vous des fringales.. et des sautes d'humeur


Libérez-vous des fringales : un programme 100 % naturel pour en finir avec les problèmes de poids et les sautes d'humeur. Très intéressant, en complément des thérapies IFS... si par exemple vous êtes devenu accro aux sucreries, l'acide aminé glutamine peut être une grande aide... les commentaires sur amazon.fr et encore plus sur amazon.com sont très positifs.... à suivre.... mon iridiologue m'avait justement conseillé des compléments de glutamine, mais je n'avais pas vraiment suivi le conseil..
- Contre la dépression et pour plus d’énergie : de la L-tyrosine
- Contre les envies de sucré : de la L-glutamine
- Contre l’irritabilité : du tryptophane
Je parle de ça aussi parce que ça fait partie des symptômes de l'augmentation du niveau vibratoire, vous pouvez passer par des phases de petites boulimies !
http://www.amazon.fr/Lib%C3%A9rez-vous-fringales-programme-naturel-probl%C3%A8mes/dp/2916878610/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1332782706&sr=1-1 

Si vous avez un problème  de nourriture (boulimie ou anorexie) et si vous avez un problème d'humeur (tristesse-dépression, ou colère), quand vous commencez à faire IFS (Internal Family Systems) Therapy, quand le symptôme se produit, vous devez regardez en vous depuis votre Self pour voir si c'est une partie activée en vous qui prend la place de la conscience... si au bout de plusieurs fois, vous ne trouvez pas de parties correspondantes, il se peut que vous ayez un problème avec vos neuro-transmetteurs dans le cerveau, c'est classique en période de stress chronique... pour cela le plus efficace sont les acides aminés qui sont les précurseurs de nos neuro-transmetteurs... en plus comme bcp de personnes dans la spiritualité mangent peu de viande, vous avez des chance d'être carencé en acides aminés..
Attention c'est très efficace (on sent les effets au bout d'une heure) mais il ne faut pas changer son alimentation d'un coup.. si vous êtes sous-alimentés en acides aminés depuis longtemps, il faut introduire les a.a. ou les shakes de protéines de façon progressive sinon votre corps peut faire une réaction (comme de l'hypoglicémie)... et pareil si vous avez des pb rénaux il faut limiter les doses... mais rien qu'un peu déjà cela fait une sacré différence si votre pb est là...
Pour ceux qui n'ont pas envie de prendre des acides aminés un par un, vous pouvez aussi vous faire des shakes avec des protéines Whey...trouver une marque que vous digérez bien (avec donc des enzymes qui aident à la digestion)... ou encore une marque bio (oui ça existe..) Whey c'est le petit-lait... les protéines Whey sont normalement jetées par l'industrie agroalimentaire lors de la fabrication du fromage (snif-snif !!!). Avec l'isolat de Whey, il n'y a plus de lactose (pour ceux qui ne digèrent pas le lactose).
Voilà en anglais:
What is Whey?
Whey is made from cow’s milk and is a by product of the cheese making process.  Whey is the watery stuff that is separated from the curd and is usually made into a powder mix.  Depending on the brand you buy, it may not be the best tasting thing in the world, but nowadays there are many brands of whey protein that come in vanilla, chocolate and other flavors that are reasonably tasty.
What’s in Whey?
Whey is jammed packed with amino acids and various vitamins.  There are however two main amino acids that I want to talk about:  Tryptophan and Glutamine.
1. Tryptophan – This is an essential amino acid (meaning it’s not made by the body) typically found in whey protein powders.  Tryptophan aids in the the production of serotonin, which is a neurotransmitter many researchers believe is linked to anxiety and depression.
It’s thought that having low levels of serotonin in the brain can make you anxious, depressed, and alter your mood in general.  So increasing serotonin should, hypothetically at least, make you feel better.  Also, unlike Prozac and other drugs used to maintain serotonin levels in the brain, consuming amino acids like tryptophan actually helps to make more serotonin, and as far as I know whey protein (milk) doesn’t make you want to kill yourself like some SSRIs (anti-depressant meds) do, so it can’t hurt.
2. Glutamine -  Is a non-essential amino acid (meaning the body can produce it) that is known to reduce anxiety.  Glutamine is a precursor of GABA which “regulates neuronal excitability throughout the nervous system,” i.e., keeps you calm.
I really don’t want to start spewing science babble about amino acids, neurotransmitters, and all the rest of it.  Don’t get me wrong, this type of thing is useful to know, but my point is that WHEY IS GOOD.
I drink whey isolate because it’s about 90% protein, which means it has lots of those awesome amino acids I was talking about, but less fat and lactose than whey concentrate.
Preparation is also a snap.  Because it comes in powdered form you simply mix the whey protein with water or milk and simply stir, shake, or blend it.  You can also add fruit to the mix.
http://www.anxietyguru.net/heres-a-quick-whey-to-reduce-anxiety-and-depression/
 

samedi 24 mars 2012

Rester dans la paix avec les nouvelles énergies


Aloha,

Je ne sais pas si vous sentez comme moi l'arrivée de nouvelles énergies depuis quelques jours... c'est très fort aujourd'hui par exemple... pour moi de ce que je sens, d'une part nous sommes bombardés de particules solaires (comme depuis quelques années) et le soleil continue à devenir de plus en plus blanc..
Et ces jours ci la terre aussi monte en vibration, comme si elle rattrapait son retard..
Tout ceci agit beaucoup sur nos structures: sommeil, appétit, pensées... beaucoup de gens perdent leurs repères et comme nous sommes tous connectés, on le ressent..
Bien se reposer, s'ancrer, rester centré, en paix, prendre son temps et être patient avec tout ça... ne pas prendre sur soi le problème des autres (parce que des gens qui vont avoir leurs problèmes intérieurs ressortir, il va y en avoir !). Plus que jamais, faire son "homework".. prendre du temps pour se remettre dans son centre, accueillir nos ptites parties blessées et les rassurer, calmer depuis notre Self nos protecteurs colériques, devenir son propre phare dans la tempête énergétique...
Le point positif est que de s'ouvrir, se connecter, doit aller vite.. .pour ceux qui ne le sont pas encore..
Mais je ne conseille pas d'abandonner le mental, contrairement à ce que certains préconisent.. gardez plutôt une notion du temps (passé, futur,... présent), gardez une identification (même si elle est fausse)...cela secoue tellement qu'il faut un ancrage..
What do you feel ??

jeudi 22 mars 2012

Synthèse de l'oeuvre d'Alice Baley

Pour ceux qui s'intéressent à l'oeuvre canalisée par Alice Bailey (considérée comme une bonne source d'information ésotérique), il existe un livre qui fait une synthèse de l'ensemble de l'oeuvre (ci dessus en photo). Je ne veux pas parler ici du volume "réfléchissez-y" existant au sein de la collection, mais d'une synthèse faite par Aart Jurriaanse, l'ouvrage s'appelle "Bridges", très bien structuré, avec une bonne table des matières, permet de savoir sur n'importe quel sujet ce qui a été canalisé par Alice en son temps. Intéressant.
Disponible en anglais aux éditions "Bridges publishing"... je ne sais pas pourquoi ce livre est si peu connu.
http://www.amazon.fr/Bridges-Ancient-Revealed-Aart-Jurriaanse/dp/3929345110/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1332441759&sr=8-1
En kdo, une petite traduction d'un passage (sujet dont peu de personnes semblent conscientes):
"Les Âmes appartiennent à des groupes et une âme se réincarne à la même période que les autres membres de son groupe. Le degré par lequel ces membres de groupe vont être associés dans une vie va varier. Certains de ces membres peuvent être né dans une même famille mais ce n'est qu'une possibilité parmi de nombreuses. Cela arrive occasionnellement que tous les membres d'un groupe vont se réincarner à la même période ou dans la même région et race. Lorsqu'une âme retourne à la maison après avoir complété une incarnation, elle est en général accueillie par des membres de son groupe de l'autre côté.
L'impulsion cyclique donnée par des groupes joue un rôle bien plus grand que ce qui a été réalisé par l'étudiant ésotérique moyen. L'humain avec ses préoccupations typiquement égoïstes, a par le passé surtout souligné toutes les implications personnelles de la réincarnation et du développement, ne réalisant pas la fonction que le groupe doit réaliser ou le service ou le sacrifice sous-jacent de l'incarnation d'un groupe pour l'évolution globale de l'humanité. Cet aspect de la réincarnation recevra dans le future bien plus de considération."

Dialogue avec mon enfant intérieur


Hello !

Je trouve ça amusant comment mon dialogue avec mon enfant intérieur évolue...
Et vous comment va votre enfant intérieur ??
- début Janvier: enfant intérieur prostré, en état de choc, la tête vers le sol et prise entre ses bras, seul, refuse de me répondre... bon ben on va pas insister... c'est pas encore le moment d'être heureux visiblement..
- début Février: enfant intérieur me dit "laisse moi tranquille, tu ne vas pas bien toi-même comment veux tu donc pouvoir m'aider ?, regarde ce que tu m'as fait !!"... La vache mais quel caractère celui-là... il est pire que mes âmes soeurs et flammes jumelles ma parole !!
Après j'ai parlé avec Margaret Paul (Inner Bonding) qui m'a dit que c'était parce que j'étais un "wounded-adult" (adulte blessé) et non pas un "loving adult", parce que je manquais certainement de "spiritual connexion"... j'ai travaillé là dessus..
- début Mars: léger regard de mon enfant intérieur vers moi, vers mon début de lumière.
- fin Mars: premiers mots (après 4 mois de silence) de mon enfant intérieur: "je vois que tu commences à aller mieux, continue surtout, c'est bien que tu sois là, je t'aime"..
Bon ben y a plus qu'à attendre que j'ai encore plus de lumière intrinsèque en moi (une lumière qui ne dépend PAS de l'amour ou du regard de l'autre mais qui est mienne)... alors mon enfant commencera sûrement à sourir à nouveau et ce sentira protégé par moi... en anglais on appelle cela "reparenting"... confier son enfant intérieur à quelqu'un d'autre (conjoint, gourou, entreprise, famille, ami) n'est pas une bonne idée... il faut retrouver notre propre maîtrise et être nos propres parents, plein d'écoute, d'amour et de Force Intérieure..
Phil

mercredi 21 mars 2012

Relation de couple et IFS


Je vous traduis un passage du livre de C. Schwartz "You are the one you've been waiting for"... j'espère que vous apprécierez autant que moi..
Le Self (le Soi):
"Alors que les clients apprennent à se séparer de leurs émotions extrêmes et de leurs pensées extrêmes (leurs parties), je réalise qu'ils font alors spontanément appel à un état calme et centré, que j'appelle leur Self. Je peux sentir quand cela arrive dans une séance car c'est comme si les molécules de l'atmosphère avaient littéralement changé. Le visage de mes clients et leur voix change, devenant plus doux et plus tranquilles, et ils deviennent plus ouverts et plus tendres, capable d'explorer leur parties sans colère, attitude de défense, ou dédain. En accédant à l'état de Soi, les clients font appels à quelque chose de plus profond que leur guerriers internes et en conflits, quelque chose que les traditions spirituels appellent parfois l'Âme ou l'Essence. Un aspect de cet état est ce que d'autres thérapies appellent la présence (mindfulness). Dans cet état de Soi (Self), les clients réalisent qu'ils savent déjà comment prendre soin de leurs parties exilées intérieures et que ces parties n'ont pas besoin d'être sauvées car elles n'ont jamais vraiment été si mal dès le début. J'appelle cet état l'état de Self-leadership (votre Soi maître de votre vie).
Interaction de Soi à Soi (Self to Self):
J'ai découvert que lorsque j'aidais chaque partenaire à accéder à son état de Soi, un changement important intervenait dans leur relation l'un avec l'autre au sujet des problèmes de leur relation. Leur dialogue devenait complètement différent du dialogue habituel, qui était tellement protecteur et dominé par les parties. Même lorsqu'ils discutaient de contenus chargés émotionnellement, les partenaires pouvaient garder un ton respectueux plein de compassion et pouvaient écouter l'autre sans chercher à se défendre. Des solutions créatives, qui étaient rares dans leurs tentatives précédentes, émergeaient spontanément sans mon intervention.
Parler au nom de nos parties (et non depuis nos parties)
Ce n'était pas que les émotions des parties de mes clients étaient absentes de nos échanges, souvent ils parlaient d'émotions très fortes. Mais c'était que, comme ils restaient un peu séparé de leur parties (sous-personnalités), ils pouvaient parler au nom de leurs émotions puissantes plutôt que d'être envahi par leurs parties et de parler depuis leurs parties. Par exemple, dans le passé, Michael aurait dit à Marcia "Je déteste la façon dont tu m'interrompt lorsque j'essaye d'expliquer un point" d'une voix chargée et jugeante. Lorsque j'ai été capable de l'aider à être dans son Self, il dit "Lorsque tu m'as interrompu, cela a déclenché une partie colérique en moi qui pense que tu ne fais pas attention à mes sentiments". Le ton de Michaël est resté dans la compassion, et il a été capable de rester curieux au sujet de ce qui arrivait à Maria et qui faisait qu'elle l'interrompait.
Ce livre est conçu de façon à vous aider à faire 2 choses qui feront une différence remarquable dans vos relations, en particulier les relations intimes. La première c'est que vous, votre Self, deviendrez le principal soutient (english: caretaker) de vos parties exilées de sorte que votre partenaire puisse se contenter d'être le second soutient. Lorsque c'est le cas, vos protecteurs peuvent abandonner leur rôle et vous pouvez apprécier votre partenaire pour ce qu'il est, et non pour ce que vous voudriez qu'il soit. Paradoxalement, en retour, votre partenaire sera alors plus à même de baisser sa garde pour vous donner l'amour à coeur ouvert que vous cherchez.
La deuxième chose que vous gagnerez de ce livre est que, de plus en plus, vous serez capable d'interagir avec votre partenaire depuis votre Centre (Self), ce qui rendra les problématiques entre vous moins vivaces, et qui favorisera votre sens d'intimité et connexion profonde qui est nourrissante pour vous deux.
Je ne veux pas dire que d'arriver à ces buts sera facile. beaucoup de croyance et forces dans notre culture vont à l'encontre de cela, et nous portons chacun des bagages personnels qui rendent cela plus dur. Cela va demander du travail, dont certaines parties peuvent nécessiter l'aide d'un thérapeute. Ce livre est conçu pour réorienter ce travail, pour vous aider à travailler plus intelligemment au lieu de plus durement.

Borderline et IFS

http://www.facebook.com/BorderlinePersonalitySupportCommunity

Aloha !

J'ai déjà à plusieurs reprise parlé du trouble borderline, trouble de la gestion des émotions, souvent issu d'un abus/négligence dans l'enfance (physique ou émotionnel). Une personne avec trouble borderline se caractérise par des sous-personnalités très contrastées, et un système très polarisé, typiquement des parties exilées gelées dans l'enfance et porteuses de blessures.. ces parties sont dépendantes et espèrent être sauvées par autrui (par le thérapeute, ou le conjoint) qui est alors idéalisé, et typiquement des parties Protectrice qui peuvent être pleine de rage dès que le thérapeute (ou le conjoint) s'approche de la partie exilée blessée, autrui étant parfois pris pour l'abuseur.... ces parties Protectrices sont parfois comme des pompiers enragés, la personne borderline ne se rend pas compte de l'intensité et de la rage de ses pompiers internes car la personne borderline est alors toute entière accaparée par la souffrance ou la peur de sa partie exilée, et la réaction du pompier est automatique... à ces parties s'ajoute la partie gestionnaire du quotidien..
Les patients borderline sont réputés parmi les plus redoutés des thérapeutes..
L'approche IFS (Internal Family Systems) therapy est néanmoins mieux conçue pour aborder ce genre de problème car le patient n'est pas stigmatisé dans son ensemble, mais ce sont simplement ces parties extrêmes qui sont comprises comme générant ces comportements extrêmes.. le thérapeute (ou le proche), gagnera à lui-même être centré dans le Self pour faciliter le contact avec le patient, qui pourra alors lui-même commencer à mieux trouver son thérapeute interne, c'est à dire son Self... sachant que les personnes qui ont vécu un trauma n'ont que peu de contact avec leur Self (qui a été mis en sureté au moment du trauma)...petit à petit, le patient sera mis en contact avec son Self et les parties exilées blessées pourront commencer à guérir et les protecteurs à trouver un rôle plus serein. Mais cela ne peut fonctionner que si le thérapeute est lui-même dans son Self et capable de gérer ses relations avec ses parties blessées, car les pompiers enragés du borderline font réagir les parties exilées que porte tout thérapeute comme tout le monde.
Pour qui veut en savoir plus, voir l'article "Maintaining Self-leadership with "borderline" clients" écrit par Donald Norman (Ph. D.) et R. Schwartz (Ph.D) et paru dans le journal of Self Leadership... on peut acheter un recueil d'article ici, à la rubrique "journal articles":
http://www.selfleadership.org/ifs-store.html#books

Courageous Love


Nous sommes nombreux à porter des parties exilées qui ont été abandonnées par le passé, ces parties portent des charges de souffrance, et notamment la peur d'être abandonné.
Ces parties nous empêchent de développer une intimité avec nos partenaires.
En effet, différents protecteurs en nous  interviennent pour protéger ces parties exilées. Nous ne nous rendons même pas compte de l'effet dévastateur de nos protecteurs sur les parties exilées de notre partenaire, car en effet, lorsqu'un de nos protecteurs s'active, nous ce que nous sentons surtout c'est la douleur de notre partie exilée... mais notre protecteur va sûrement aller toucher une partie exilée de notre partenaire.
Nos protecteurs qui prennent en charge nos parties exilées ayant peur de l'abandon ont différentes stratégies.. certains vont chercher à contrôler notre partenaire... craignant ce qui justement nous a séduit au départ chez notre partenaire... notre partenaire nous a semblé attirant, vivant, libre... mais finalement cela fait peur à nos parties exilées qui ont déjà subi un abandon... nos parties exilées au départ sont attirées par ces qualités chez notre partenaire.. car nos parties exilées espèrent être prises en charge par notre partenaire (on confit spontanément notre enfant intérieur à l'autre car on a été élevé à croire que l'autre pouvait notre bonheur).
Mais finalement nos parties exilées, qui portent des charges d'abandon, et qui n'ont pas confiance en elle ni dans notre valeur, finissent par avoir peur des qualités de notre partenaire et des protecteurs en nous vont chercher à le surveiller, lui demander de renoncer à telle ou telle relation, telle ou telle petite chose,etc... tout un tas de petits sacrifices unitaires que l'on demande à l'autre pour le contrôler, et au final on n'aime plus l'autre car il est devenu différent, il a perdu ce caractère sauvage et libre..
Une autre stratégie des protecteurs est de garder notre coeur fermé, et de ne pas s'engager, ou alors sur la pointe des pieds... si je m'engage moins que mon partenaire, c'est moi qui mène la danse... le problème de cette approche est que le partenaire s'en aperçoit, et ses parties exilées en souffrent..et s'il a de l'estime de soi, il ne restera pas dans une telle relation trop pauvre et fausse en raison de votre peur de vous ouvrir à lui..
Comment dès lors arriver à un amour courageux, dans lequel on ouvre son coeur sans essayer de contrôler son partenaire, en l'aimant donc de façon "angélique" ?
Ceci n'est possible que lorsque l'on a reconnu son Centre, son Self, et que nos différentes parties exilées savent qu'elles sont prises en charge par notre Centre. Ainsi, nous savons alors que même si notre partenaire nous quitte, nous serions certes pas très bien, mais néanmoins nous aurons accès à ce Centre que nous sommes pour prendre en charge nos parties exilées et blessées...ainsi nous pouvons prendre le risque de nous ouvrir à notre partenaire, et pouvons prendre le risque de tenir compte de nos propres parties exilées, comme on prendrait en compte le besoins de nos enfants extérieurs qui seraient souffrants... nous n'avons plus peur de dire des choses au nom de nos parties exilées à notre partenaire, nous n'avons plus peur des réactions possibles de l'autre car c'est notre Centre qui dirige notre vie.
Deux personnes dans leur Centre vivent une relation très riche l'un avec l'autre, car toutes les parties sont accueillies, en soi et chez l'autre.
Pour ceux qui veulent en savoir plus, je conseille l'excellent livre de Richard Schwartz "You Are The One You've Been Waiting For", "Bringing courageous love to initimate relationships".
http://www.selfleadership.org/ifs-store.html#books
With courageous love, Phil

mardi 20 mars 2012

Milou en pleine séance d'IFS





Parts therapy: nous avons tous en nous différentes attitudes/ sous personnalités / parties contradictoires...
Qui dirige chez vous ?
Les chiens ont ils un Self ??
Wouf, wouf !!

lundi 19 mars 2012

Comment générer un Satori et trouver son Centre avec IFS


Aloha !
Ici je vous explique comment générer une expérience d'Eveil (ou de Satori si vous préférez ce terme), en utilisant IFS (Internal Family System)... pour être précis, je combine ici dans cet article ce que l'on fait dans le Dzogchen (méditation tibétaine) et IFS, mais j'ai aussi trouvé cela décrit par certains thérapeutes IFS eux-mêmes.. avec ce qui est écrit là, cela peut parfois suffire pour sortir d'une dépression par exemple..et c'est la voie vers l'Eveil, le vrai...
Comment trouvez ce Centre profond en vous, cette expérience de grand contentement, ces moments de béatitude, cette énergie pulsante en vous, cette chaleur qui parcourt votre corps et toute cette lumière... pour ensuite garder dans la vie quotidienne tous les "grands C" du Self: calme, curiosité, clarté, compassion, confiance, créativité, courage et connexion !?
J'ai déjà parlé d'une méditation où vous imaginez aller en haut d'une belle montagne et laissez vos parties souffrantes en bas de la montagne... c'est une première approche, qui ne suffira peut être pas si vous êtes dans une phase de "blending" (mélange), c'est à dire qu'une partie de vous masque votre Soi (Self, Centre)... on peut dire que 99% des gens ne connaissent pas leur Soi (sauf à de rares moments de bonheur) et que ce sont des parties de nous qui occupent le centre de notre Conscience..
Voilà comment on peut faire pour contacter notre Centre et démarrer notre Libération..
Commencer par se détendre et se centrer, c'est une bonne idée de faire une méditation sur le Hara (chakra 2), quelques cm en dessous du nombril... fortifier ce chakra est bon car il est relié aux émotions.. je vous propose une respiration chamanique, celle du portail de vie... imaginez un joli portail (à 2 battants) à l'endroit de votre Hara... imaginez que vous respirez par le Hara... à l'inspiration le portail au niveau du Hara s'ouvre, à l'expiration il se ferme... sentez petit à petit le Hara être nourri...
Bon maintenant vous pouvez fermer les yeux et regarder en vous... il y a probablement des parties de vous qui ne vont pas très bien... demandez leur de se présenter devant vous. Vous allez voir apparaître devant vous un ou plusieurs personnages (enfant, ados, adulte...) chacun avec son fardeau... vous pouvez commencez à parler à chacun de ses personnages devant vous, pour écouter leur souffrance, ce qu'ils ont à dire? quelle est leur posture..? Quand la visualisation est assez stable, vous avez alors mis la douleur devant vous...vous n'êtes plus la douleur puisque vous la regardez... ce regard est libre de la souffrance...ceci est un fait... vous pouvez alors vous retourner vers vous-même... vous, conscience, qui étiez en train de regarder vos parties devant vous, vous, êtes conscience, libre de la souffrance, qui se trouve dans les parties devant vous... alors vous, regard, accueil, conscience, vous vous retournez vers vous-même, (la conscience se regarde rapidement elle-même, on parle d'aperception)... il se produit alors comme... une explosion... un satori...(je n'en dit surtout pas plus, car c'est à vous de le vivre et celui qui guide ne doit rien induire) et vous vous sentez incroyablement bien, plein, plein, peut être un immense soupir de soulagement se produit spontanément.. peut être ne vous êtes vous pas senti aussi bien depuis super longtemps...vous avez eu un satori... vous avez contacté votre Centre, vous êtes ce Centre.. vous venez d'apprendre à dégager vos parties qui masquaient le Centre !
Voilà, je vous ai donné ce qu'on appelait au Tibet, "une introduction à la nature de l'Esprit", c'était très côté et très recherché !
Maintenant vous pouvez prendre contact avec votre Centre, vous en rappeler dans la journée... petit à petit vous allez vous y habituer de plus en plus, cette Présence puissante et douce et lumineuse, votre centre dans le cyclone de la vie et des émotions, qui n'est autre que votre être profond libre de toute souffrance !
Croyez moi, ce n'est pas impossible ni compliqué, c'est déjà vous, votre droit, simplement oublié car mélangé avec vos parties (en anglais on dit qu'il y a "blending").
N'hésitez pas à poser des questions.. et ne vous laissez pas abuser par l'apparente simplicité de ce que je vous dit... j'ai reçu les initiations des tibétains du Dzogchen, c'est ça... plus les enseignements sont élevés plus ils sont simples... maintenant cela arrive dans les meilleurs thérapies, car petit à petit à petit, l'humanité montra en niveau de conscience...pour ceux qui le voudront... les autres iront ailleurs..
Avec amour,
Philippe


IFS et dépression


Quelques bons extraits d'article en anglais sur IFS. Je ne peux pas traduire c'est trop long !
Les points liés à la dépression sont intéressant ! La dépression est vue comme une partie de nous qui souvent protège une autre partie (souvent colérique) qui elle-même protège une partie exilée et blessée (qui est souvent un petit enfant)... ou alors à force d'avoir eu des échecs, la partie "dépressive" est une partie de nous qui veut simplement nous protéger de prendre toute nouvelle intiative par peur d'un nouvel échec ou d'une nouvelle souffrance, pour se faire la partie dépressive nous enlève énergie et émotions.

“Once I was able to set aside my preconceived notions about therapy and the mind, and began to really listen to what my clients were saying, what I heard repeatedly was descriptions of what they often called ‘their parts’…” Richard C. Schwartz, Ph.D. The Internal Family Systems Model.
While many others have spoken about these “parts” within us (including Freud and Jung), Dr. Schwartz discovered the importance of paying attention to the interactions between the different internal parts of ourselves. This was an extremely important discovery. From that he was able to develop a way for therapists to help their clients finally understand all of those confusing and sometimes devastating internal conflicts that we feel and the equally confounding behavior we often see in those around us. Have you ever said to yourself: “A part of me feels this, but a part of me feels that?” He discovered that we have a kind of inner family inside our brains, with different parts of this family playing specific roles. He was able to make a map of the way these aspects of ourselves organize within us:
Internal Parts Map.  Each of us has one Self and a number of parts in each of the other categories:

  • Self – the core or center of the person (see next section.)
  • Exiles – these parts hold painful emotions or burdens from unresolved trauma. They are often young and always have vulnerable feelings.
  • Managers – these parts try to protect the Exiles from the outside world and from Firefighter parts. They also often try to hide the Exiles from the rest of the internal system. They try to keep you in control.
  • Firefighters – they try to protect too but either by distracting or by taking the system out of control so that you will get help. Examples include: Addictions, dissociation, obsessions, compulsions, shopping too much, over-exercising, workaholic behavior, self-harm.
The Self.
A key tenant of Internal Family Systems therapy is that all of us have a core Self that is never damaged and does not need to be healed. At our core we are calm, centered, compassionate, curious, connected, confident, creative, courageous, and clear. The ultimate goal of IFS therapy is for the Self to resume leadership of our lives. As little children we developed our Exile parts when we were hurt. Managers and Firefighters came along to protect us from the outside world. Just as in any external family, these parts of ourselves were born along the way and now exist within us.
Unblending.

It is important to realize that multiplicity (having parts) is our natural internal condition. The goal of IFS is not to get rid of any of our internal parts. It is to help them return to their original, helpful and non-extreme roles. For instance, I have a part of myself that is shy and introverted. Another part of me is outgoing and social. When I need to give a public lecture, I call upon the outgoing part and ask the shy part to stay home. My shy part is useful when I need to get a lot of reading done. Both of these aspects of myself help me a lot, if they don’t get extreme.
The work with an IFS therapist begins by learning to step back when you are fused inside of one part and to actually see or sense it in front of you. From this perspective you can talk to or sense the feelings of the part. Once you can do this, you are on the route to deep and lasting healing.

The Story.

One of the biggest gifts Dr. Schwartz has given to the world of therapy, in my view, is that he takes the existence of parts within us seriously. While many of us sense that we have different aspects of ourselves inside there, we tend to ignore or discount that fact. This is one of the reasons that it is so hard for us to heal sometimes.
A big part of the IFS process is to stop ignoring our internal parts and start really listening to them, just as we would our own children. Over-reactive parts of ourselves need to tell us about their fears and worries. When we ignore them, just like children, they act out more and more. Until they get heard and trust your core Self again, they will not let go of the extreme role they have within your system.
As an example, think of a woman named Ann. She goes through long periods of feeling very depressed. She can not seem to get rid of this “terrible depression.” Even medication does not seem to help very much. In the IFS Model, her depression is a part. It has a story it needs to tell her. Chances are very good that its role is to protect her from a really angry part she also has inside. Like all the others, this angry part is just performing a job for her. Most likely it is protecting a vulnerable and wounded young part of her from getting more wounded by the outside world. And it is probably also protecting her from knowing something that happened to her when she was a little girl. Several things have to happen for Ann to heal.

  • She needs to unblend from her parts. To learn what is a “part” and what is “Self.”
  • She needs to really listen to her parts, hearing their worries and fears.
  • She needs to show her parts that they can trust her core Self.
  • She needs to wait to talk to some parts until other protective parts have enough trust in the process.
  • She needs to help each burdened part of herself release the toxic cargo it is carrying.
  • She needs to help each part replace its burdens with something wonderful.
  • She needs to help her over-reactive aspects find new “jobs” to do.
  • She needs to lead her parts from her core Self.
     
An IFS therapist knows how to help you through each one of the steps listed above. At the same time the therapist is always teaching you how to “lead with Self,” how to work with and understand your own internal map. In this way, you are becoming your own therapist!

Some of the things you can expect from working with me are:

  • Learning about your own internal structure and becoming able to deal with life’s challenges with confidence.
  • Coming to feel a regular sense of the natural centeredness, calm, compassion, creativity and curiosity you were born with.
  • Understanding other people’s “irrational” and “annoying” behavior and knowing how to cope with whatever is directed at you.
  • Healing those old wounds that have made you feel vulnerable, sad, fearful or angry.
  • Having a more joyful and fulfilling life.
 (From:http://www.whidbey-therapist.com/I%20Can%20Help.htm)

*************************************************************

In a culture such as ours where the goal of instant and total happiness is promoted, depression can be a stigmatised condition; and is often viewed as a moral failure. This can make it difficult for people to seek help, particularly when a part of the system may have internalized this belief. The very nature of depressed parts is that they may believe there is no hope, and again may dissuade a person from seeking support.
When depressed parts blend with us (so we experience ourselves as only that part) we may experience “depressed mood, loss of interest or pleasure, feelings of guilt or low self-worth, disturbed sleep or appetite, low energy, and poor concentration.” (World Health Organization) and it is hard to recognise that this is a part of the personality system seeking attention.
Oftentimes depressed parts are protectors for the system. The blanket of emotional fog that emanates from them can effectively prevent the parts that have hope and motivation from being accessed.
One might ask how this can be protection, and the answer lies in recognising that a continuing cycle of hope, then hopes being dashed, then more optimism, then devastation can lead to protectors deciding that it is simply not safe to have hope; it can only result in more pain. If depression or despair is present then there is no “risk” that hope will lead to more pain. There is no need to take responsibility for anything. There is a kind of peace in the system – the peace of absence of feeling.
When working with a depressed part it is important to recognise the value it has as a resource in the system. And to ask it if it is willing to allow you (Self) access to the part or parts it is protecting; the ones that carry the pain and hurt (exiles) that may be connected to hope for change.
Once the exiles are heard and unburdened the protector may choose a different form of protection for the system, and the depression need no longer be present.

************************************************
IFS Therapy
We all have deep within us a non-judgmental Core Self that has the characteristics of calm, confidence, compassion, courage, curiosity, connectedness, and clarity. Ideally, the Core Self is the Captain of our human ship, and leads us through life in consultation with our various parts.  When the Core Self is at the helm, we experience ourselves as “Being in the Flow” and experience a sense of joyful spontaneity.  Everything seems connected and effortless. 
 We also have “Parts” that are either protectors or exiles, helping us to live our lives and make sense of experiences. 
The parts called Exiles are vulnerable combinations of thoughts and feelings that we pick up through life such as feeling Unlovable, or feeling like a Failure, or feeling Bad in some way.  When feelings from these vulnerable exiles surface it is painful and difficult.  Therefore, our Manager protector parts work overtime to keep us from feeling those feelings ever again by such means as keeping us busy or away from memories. When our Exiled feelings do come up, our other protectors, the Firefighters, jump right in.  Firefighters could be in the form of Drinking, Binge Eating, Anger, Changing the Subject, Addictions, or anything that will push the Exiles and their feelings away. 
Richard C. Schwartz, PhD, author of the book, You Are the One You’ve Been Waiting For, discovered this phenomenon by listening to his clients as they described their inner lives made up of many parts almost like a family within. He developed the Internal Family Systems Therapy (IFS) as a deep way of understanding our inner lives and healing the vulnerable exiles.  IFS has been a remarkable tool for thousands of people for inner healing and for life enhancement, and self empowerment.  Many report more calm, joy, confidence, a connectedness with others, and self compassion, all qualities of the Core Self.
IFS therapy has been useful for persons with PTSD, depression, divorce, anxiety, perfectionism, addictions, and other symptoms.  IFS therapy is especially good for improving relationships.  Many couples have found a greater connection after IFS Couples Therapy.  
http://www.biofeedbackcounselingcenter.com/IFS.html 

dimanche 18 mars 2012

Développement spirituel et IFS

Hullo !
Je vous traduis un passage de Self Therapy de Jay Earley. Ce que m'apporte IFS depuis quelques jours/semaines que je commence à la pratiquer, c'est de commencer à mieux gérer mes émotions, mais je pense que c'est tout un travail d'écologie interne qui prend du temps: mieux connaître ses différentes parties, sentir quand elles ont pris le dessus (le siège de la conscience), savoir leur parler, revenir au Self... disons qu'avant quand une "mood" arrivait en moi, je me disais simplement "ça recommence", sans trop savoir quoi faire, maintenant je vois que c'est une partie de moi, et je peux voir si elle a pris toute la place de la conscience, avec mon Self repoussé en arrière, ou bien si c'est juste passager..est ce qu'il me reste du Self dans la conscience en même temps que cette partie activée ??, ou bien suis je complètement devenue cette partie avec ses émotions et sa vision du monde ?? Lorsqu'une partie a pris toute la place, vous souscrivez alors complètement à sa vision du monde et à ses émotions; vous pouvez par exemple parler en vous de façon très critique d'une personne, vous sentir désespéré du monde, et vous dire qu'il n'y a pas beaucoup d'espoir.. vous avez alors acheté la vision du monde et les émotions de cette partie de vous, vous êtes devenu cette partie... le Self (votre Centre) est différent, il n'est pas dans un tel jugement, il est plus ouvert et curieux.. Apprendre à séparer le Self de nos parties, à rester le plus souvent possible dans le Self, et prendre contact avec nos parties et les guérir, est la base d'IFS.... peut on imaginer quelque chose de plus spirituel ?
Voilà ma traduction de quelques paragraphes:
Page 308 "IFS et développement spirituel"
"Le rôle central du Self (le Soi, Le Centre) fait d'IFS une thérapie spirituelle. Comme nous avons vu, le Self est la source d'amour, de compassion, et de connexion, qui sont des qualités spirituelles importantes. Le Self est connecté à la profondeur de l'être dont les traditions spirituelles du monde parlent. Cet être profond s'appelle, dans différente traditions, Dieu, Essence, Nature de Bouddha, Atman, Lumière intérieure, Conscience Christique. En fait, à son niveau le plus profond, le Self est cette essence spirituelle, comme R. Schwartz l'a noté.
La plupart des écoles de psycothérapie s'occupent principalement du niveau de l'égo et ne reconnaissent pas que chacun a un Soi derrière les problèmes psychologiques. D'après ces théories, beaucoup de clients n'ont pas de Self et doivent internaliser les qualités du Soi depuis leur thérapeute. IFS au contraire, reconnait que toute personne a un Soi (Self), bien qu'il puisse être obscurci par des parties qui ont pris possession de la psyche. Ce point de vue est en accord avec les compréhensions des traditions spirituelles du monde, qui enseignent que cet être profond est, en fait, qui nous sommes vraiment. Ainsi, IFS utilise notre nature spirituelle dans son approche de la guérison psychologique. De plus, IFS favorise le développement spirituel, en libérant le Soi de nos parties extrèmes.
Comme nous l'avons vu, IFS prend le parti d'accueillir nos parties avec acceptation et compassion, même nos parties les plus dangereuses et destructives. Ceci est en fait une pratique spirituelle - d'ouvrir notre coeur à tous les aspects de nous et de découvrir qu'ils ne veulent que le mieux pour nous. Ceci nous permet de voir que la base de toute activité intérieure est l'amour. cela devient une pratique encore plus profonde quand on l'applique aux autres personnes et leurs parties. Supposons que nous ayons compris que les parties de tous sont juste leur meilleur protecteurs contre la douleur, et ceci est vrai même pour les nations et personnes qui causent le plus de souffrance dans le monde. Cela remet en cause notre attitude de jugement et de séparation et nous encourage à expérimenter notre connexion inhérente avec tous les gens et les êtres. Cela ne nous rend pas aveugle à la destruction et aux action haineuses, mais cela ouvre notre coeur à la compassion, et l'amour universel.
IFS fournit un moyen directe d'améliorer le développement spirituel. La plupart des chemins spirituels impliquent de cultiver certaines qualités spécifiques, comme l'amour, l'interconnexion, la joie, l'espace, la paix, etc. Néanmoins, ces qualitiés spirituelles sont souvent difficiles à intégrer dans nos vies car elle sont bloquées par nos protecteurs. Par exemple, la compassion peut être bloquée par un protecteur qui juge les gens; l'interconnexion peut être bloquée par un protecteur qui reste fermé et distant des gens.
Bien que vous puissiez vous engager dans des pratiques spirituelles conçues pour développer certaines qualitiés spirituelles spécifiques, pour que cela puisse vraiment se manifester dans la vie, vous devez aussi travailler vos problèmes psychologiques qui empêchent ces qualités de fleurir. Par exemple, bien que vous fassiez certaines méditation pour cultiver la compassion, vous devez aussi transformer votre protecteur qui est dans le jugement, afin que vous puissiez vraiment être en relation avec les autres de façon aimante. Peut être sentez vous de l'amour quand vous êtes dans une situation confortable, mais si quelqu'un vous contredit ou vous attaque, votre protecteur dans le jugement va être activé, interférant avec votre intention d'être bon. Pour pleinement libérer l'amour, vous devez aider le protecteur dans le jugement à laisser son rôle (ce qui en général implique d'enlever la charge sur la partie exilée qui était ainsi protégée). Une fois que ceci a été fait, vous pouvez vraiment récolter le fruit de votre pratique de méditation. L'amour peut se manifester dans votre vie au moment où il y en a vraiment besoin car rien n'est plus en travers du chemin. Ainsi, vous pouvez cibler le travail IFS pour améliorer votre développement spirituel en choisissant de vous focaliser sur ces parties qui bloquent une qualité spirituelle particulière que vous voulez cultiver".


jeudi 15 mars 2012

Trauma et IFS

LE livre sur IFS
 Hello !
Comme les traumas sont un sujet important (car ceux qui en portent ont vraiment besoin d'être aidé pour s'en sortir), je vous traduis un passage du meilleur livre sur IFS (Internal Family Systems) Therapy. Il s'agit de "Self-Therapy "de Jay Earley, c'est sans doute le livre le plus clair sur IFS et qui permet de commencer tout seul, au moins pour traiter nos premiers problèmes et apprendre à bien se centrer.. (ce livre est en anglais; sur le portail amazon.fr il n'est téléchargeable qu'en format Kindle, pour avoir le livre il faut le commander comme moi sur amazon.com ou sur le site IFS).
Si je parle de ça c'est que IFS est une thérapie particulièrement douée pour traiter les traumas, même les traumas forts, car le sujet n'est pas obligé de revivre le trauma. En effet, il va apprendre à se centrer dans son centre (le Self), bien avant d'aller voir sa partie Exilée (qui contient la mémoire du trauma).. et de plus on ne va pas chercher l'Exilé comme ça, il faut d'abord obtenir la confiance des Protecteurs, c'est donc toute une écologie interne qui est construite tranquillement au rythme de chacun, en contribuant à donner à une structure à son Être et en se renforçant... on dit des traumatisés qu'ils ont un esprit mozaïc..c'est à dire plein de sous-personnalités différentes qui ne communiquent pas bien les unes avec les autres... fragmentation de l'être.... il y a d'ailleurs l'ouvrage de R. Schwartz spécialement sur l'application d'IFS au trama qui s'appelle "The mozaic mind: Empowering the Tormented Selves of Child Abuse Survivors"
La liste des thérapeute IFS certifié en France est ici: http://www.selfleadership.org/practitioners.html?search[country]=FR&search[city]=&search[state]=&search[acceptphone]=&search[keyword]=, il n'y en a que deux en France: François Le Doze neurologue à Caen (dont j'ai déjà parlé) et une personne à Paris.
Je traduis maintenant, c'est page 302du livre Self Therapy de Jay Earley:
"IFS est très efficace pour travailler avec les traumas, simplement en utilisant le processus normal sans techniques spécialisées. Ceci est en partie car Richard Schwartz a développé IFS à un moment où un grand pourcentage de ses clients avaient expérimenté un trauma significatif.
Une raison importante de l'efficacité d'IFS avec les traumas est la façon dont il traite avec la séparation des parties Exilées. La plus grosse difficulté pour travailler avec le trauma est le danger de retraumatiser le client lorsqu'il a accès et cherche à guérir la partie Exilée qui porte le trauma. IFS s'arrange avec ce problème d'une façon efficace. Le client reste dans son Self et développe une relation avec l'Exilé traumatisé. Le client ne devient pas l'Exilé (ne se mélange pas avec), à moins que cela soit sécure de le faire et qu'il y ait un bénéfice clair à le faire. Si la partie Exilée commence à noyer le client avec de la terreur, de la honte, ou toute autre émotion reliée au trauma, le thérapeute aide le client à négocier avec la partie Exilée pour qu'elle reste séparée. Ceci est une des innovations majeurs d'IFS pour le travail sur les traumas. Schwartz a découvert que les Exilés ont la capacité de contenir leurs émotions et de ne pas submerger le client. La partie Exilée a juste besoin de comprendre que c'est dans son meilleur intérêt de s'abstenir de se mélanger car de toute façon il y a le Self qui va être témoin de son histoire et va la guérir. 
IFS met continuellement l'accent sur le fait de rester dans son centre (Self) lorsque l'on travaille sur des parties exilées traumatisées, et ceci est crucial pour le succès de la thérapie. même les clients qui pourraient récupérer des mémoires de l'abus et y faire face sans être dans le Self ne devraient pas car il y a peu de chance que cela amène une guérison. C'est seulement lorsque le client est dans le Self qu'une véritable guérison peut arriver car le Self incarne la compassion, l'amour, l'enracinement, la force, qui sont des qualités toutes nécessaires pour la guérison (ma note: cela me rappelle qu'Amma disait qu'un thérapeute ne pouvait pas enlever les blessures car trop profondes mais seul l'éveil pouvait y remédier, nous y voilà avec IFS et le Self...).
La méthode IFS est aussi très utile pour comprendre les manifestations de défenses qui surgissent constamment dans le travail sur les traumas. La dissociation, par exemple, est comprise comme un protecteur qui essaye d'éviter qu'un client revive le trauma. Vous travaillez sur une partie dissociée de la même façon que l'on travaille sur les protecteurs. Vous vous connectez avec et vous la rassurer que le client va rester dans le Self et qu'il ne va pas être envahi par les mémoires de la partie Exilée.
Note: pour ceux qui sont intéressés par les formations IFS (dont j'ai parlé dans un article précédent), le traitement des traumas fait partie du niveau 2 (et non pas du niveau 1 qui sera organisé à la rentrée prochaine à Caen et à Paris).
Avec tout mon amour pour toutes celles et ceux qui portent des traumas lourds en eux et qui ont un esprit mosaic: there is a -safe- way out of this !  Je reviendrai sûrement sur ce sujet... sachez que le but n'est pas in fine d'unifier toutes nos parties...et que d'autre part il est normal que parfois certaines parties soient réactivées (ce n'est pas une rechute)..un des but principal est d'en finir, pour les porteurs de traumas, avec "la phobie de la vie ordinaire"... oui quand on porte un trauma, on ne s'en rend même plus compte, mais on vit "une phobie de la vie ordinaire"...
Et que celui qui n'a aucun trauma lève la main.... menteur... ou inconscient ;-))

mercredi 14 mars 2012

Blog de Valérie - Sources d'équilibre


Si vous voulez voir un autre blog/site sympa, celui de Valérie, qui habite en Bretagne, ici:
http://www.sourcesdequilibre.com/
ou là:
http://www.facebook.com/pages/Sources-dEquilibre/276850689002205?notif_t=fbpage_fan_invite

J'ai rencontré Valérie en 2010: très sympa !
Philippe